Concevoir une présentation Powerpoint avec une machine à écrire

Comme il est écrit dans le titre, j'ai, un jour, tenté de réaliser un document Powerpoint, destiné à une présentation de cours, avec une machine à écrire, sans fil. Et puis, comme ça ne fonctionnait pas, j'ai compris, qu'il fallait que je suive une formation pour être capable de concevoir cette présentation ^_^

Bien entendu, on m’a expliqué qu'une machine à écrire ne pouvait pas permettre ce genre de chose, et qu'il fallait que j'apprenne tout d'abord à utiliser les outils du numérique et que je range ma vieille machine au placard.
Avec cette anecdote, qui n'a rien de vrai, je veux en venir tout simplement au fait, qu'il est difficile, de réaliser des modules de formation en ligne, sans avoir au préalable choisi les bons outils.
Mais alors, pourquoi certaines personnes essayent-elles de concevoir des modules, de formation en ligne, avec leurs vieux documents Powerpoints ?

À moins qu’elles aient reçu un don du ciel, c’est impossible. Et, comme pour le bricolage, lorsqu’il s’agit de formation, il vaut mieux avoir à sa disposition les bons outils. En effet si vous utilisez un diaporama et que vous transformer en y incluant de la voix off par exemple, vous aurez numérisé celui-ci et êtes encore très loin de la digitalisation

 

Voilà donc le sens de cette provocation, transformer un support existant en module de formation en ligne, demande quelques outils et beaucoup de travail, mais surtout il faut avoir une vraie réflexion sur le sens de votre démarche.

 

Il est nécessaire de d’abord, vous demander quels sont les objectifs que vous désirez voir atteindre, je parle de ceux de vos apprenants, bien sûr. Comment les amener à trouver un intérêt à vos cours, faire qu’ils soient attentifs jusqu’au bout de chaque module. Nous allons voir quels sont les premiers conseils à ce propos.

Faisons une première mise au point

Avant de voir comment effectuer cette transformation, revenons d'abord sur quelques termes techniques, il en faut un peu, au moins pour être sûr de se comprendre.

 

Vous avez lu plus haut que je parlais de supports, de modules, de cours... Faisons donc une mise au point. Il n'existe pas réellement de termes spécifiques en ce qui concerne l’e-learning, le digital-learning, le blended-learning, mais un langage commun à la plupart des acteurs de la profession.

 

Néanmoins, il convient d'entendre qu'une formation est constituée généralement de plusieurs cours, constitués de plusieurs modules, découpés en séquences d'enseignement. Donc jusque là vous ne changez rien à ce qui se pratique en présentiel.

 

Enfin, en digital-learning, le tout se découpe en grains pédagogiques, nous parlons du découpage en partie aussi fines que d'objectifs pédagogiques à atteindre. Plus les découpages, en termes d'objectifs pédagogiques, s'imposent, plus vous devrez concevoir de grains. L'intérêt de ceux-ci étant d'être indépendants et de pouvoir être réutilisés dans un autre module ou un autre cours.

 

Le terme e-learning, digital-learning et blended-learning, sont tous liés à l'apprentissage. Le premier consiste à mettre des modules auto-formatifs à visionner en ligne, le deuxième est multiplateforme et permet l'apprentissage sur tous les supports existants, le troisième se compose, en plus, de périodes synchrones, c'est-à-dire avec un formateur ou un tuteur, en classe virtuelle et/ou en salle. Cette dernière tend à se développer et pourrait fournir aux formateurs une reconversion intéressante.

Nous en étions donc aux outils 

Si vous avez décidé de concevoir des modules en ligne, c'est soit parce que vous avez décidé d'effectuer votre transformation digitale, soit parce que voulez faire profiter de vos cours lorsque vous n'êtes plus en salle et/ou en complément de ce que vous y enseignez. Soit, vous pensez que le métier de formateur traditionnel va disparaître et vous voulez survivre à ce risque.

Dans ces cas, vous aurez besoin de beaucoup de travail (je l'ai déjà dit, je sais), et d'outils. 

 

Pourquoi ce besoin de nouveaux outils ? Simplement parce que seuls ceux-ci permettent une publication, dans un format spécifique à la communication, avec la plateforme (LMS) sur laquelle vos apprenants vont utiliser les cours

 

Le problème avec les outils est de définir lesquels choisir, car, si on veut réaliser de beaux modules, facilement, avec plein de boutons partout et qui, en plus, clignotent et émettent des sons... STOP, STOP, passez immédiatement à la suite.

Quels outils et à quel prix ?

N'allez surtout pas dépenser de l'argent immédiatement, en achetant le logiciel qui vous a été présenté comme faisant des miracles, au point que bientôt vous pourrez dormir et récupérer vos modules terminés le lendemain.

 

Non c'est inutile, commencez par cerner votre projet, posez-vous les bonnes questions. Que dois-je faire comme cours, à quels objectifs de formation dois-je faciliter l'accès, quels sont les objectifs pédagogiques que devront atteindre mes apprenants, qui sont mes apprenants, sont-ils rompus au technique informatique, combien de temps peuvent-ils passer devant leur écran, dans quelles conditions vont-ils suivre les cours ?

 

Et la liste pourrait encore s'allonger, tant il y a de questions à se poser avant de réaliser un cours en ligne.

 

Si vous commencez par ces questions, alors naturellement, vous réaliserez un module qui prendra en considération le fait que, votre apprenant est seul, peut-être chez lui, avec ses enfants, sa famille, avec la télévision allumée, peut-être le soir après le travail.

Alors, votre préoccupation sera de réaliser des modules simples, ergonomiques, courts (30 min maxi), facile à comprendre, avec peu de texte, une bonne voix off, non linéaire, avec un scénario pédagogique. Enfin, une fois que vous serez prêt à commencer, procurez-vous le logiciel qui vous convient le mieux, celui qui répond à vos besoins..

Dois-je être un geek pour me servir de ces outils ?

Selon vos besoins, désormais définis, vous trouverez des logiciels très faciles d'accès, car ergonomiques, qui pour commencer, vous permettront de transformer vos cours réalisés en Powerpoint très rapidement.

 

Il n'est donc pas nécessaire d'être un pro de l'informatique, mais il faut quand même au minimum, être capable de réaliser un cours ou une présentation avec Powerpoint, parce que bien des outils de rapid-learning fonctionneront avec ce dernier. Il en existe néanmoins quelques-uns qui ne sont pas dépendants de Powerpoint.

 

Attention également dans vos choix futurs, à prendre en considération, la compatibilité avec vos Pc ou Mac , qui n'est pas systématique, mais j'en reparlerais dans un autre billet.

 

Le premier logiciel, ISpring®, dont je vous parle dans mes vidéos n'est en fait qu'un plug-in qui vient s'intégrer à votre Powerpoint, il s'affiche dans le bandeau du haut et vous fournit un certain nombre de possibilités supplémentaires. Donc, vous restez dans un environnement familier, le plus difficile généralement est de comprendre, que bien que ne faisant qu'un, ils ne font pas le même travail. Mais, vous verrez en regardant les didacticiels que je vous propose, que la prise en main est accessible à tous.

Alors comment je transforme mes vieux Powerpoint ?

Il est donc désormais nécessaire de reprendre vos cours existants, et de les mettre à la corbeille ˆ–ˆ. Enfin, pas tout à fait, mais dites-vous bien quand même, que les modifications seront importantes et peuvent être longues.

 

Tout d'abord, il est impératif de vous mettre à la place des personnes qui vont se retrouver seules devant vos modules. Puis, de vous demander si à leur place vous seriez intéressé, par un format similaire à celui que vous proposez.

 

Ensuite, faites un test avec une partie (grain) réalisée, publiez-le et demandez à votre fils ou votre fille, si vous avez des enfants, d'essayer votre grain et laissez-les vous donner leur avis. Attention, ne les punissez pas ensuite, ils vont certainement vous faire gagner beaucoup de temps, vous évitant d'aller droit dans le mur. Acceptez et tenez compte de leur avis, ça fonctionne très bien chez moi, encore aujourd'hui, et croyez-moi, ils se font plaisir.

 

Si vous n'avez pas d'enfant à disposition, demandez autour de vous, à des personnes qui n'enseignent pas de préférence, pour plus d'objectivité.

Alors maintenant on se lance !

Maintenant que vous avez fait disparaitre quelques doutes, ne laissez pas,  certaines personnes, formateurs ou formatrices bien intentionnés, vous dire que l’digital-learning est inefficace, cher, et que rien ne vaut un formateur pour enseigner et transmettre le savoir. 

 

Fuyez ces personnes, qui bien souvent, cachent un complexe derrière l'image du formateur tout puissant qui, seul, détient le savoir.

 

Quittez votre zone de confort, prenez des risques, soyez innovant, soyez fous, ou du moins, laissez ceux qui le veulent, le penser de vous. Personnellement, j'ai dans mon entourage des personnes qui ne comprennent pas que je puisse me remettre en question, ne pas profiter du confort lié à mon expérience. Le web regorge de formations, d'informations facilement accessibles.

 

Enfin, ceux qui prétextent la transmission du savoir, possible uniquement avec un face à face, je vous invite à les renvoyer vers cette vidéo de Marcel Lebrun, qui explique cela très bien. Et, pour terminer, les formations en ligne se destinent de plus en plus à la multimodalité, avec des phases synchrones et d'autres, asynchrones, que l'on appelle blended-learning, à celles-ci, peuvent être intégré des phases réalisées en présentiel.

 

Le digital-learning a redéfini la formation, les publics en formation sont désormais détenteurs d'un savoir qui est supérieur à celui de l'enseignant dans certains domaines. Cela ne veut pas dire qu'il n'ont plus besoin de lui. L'enseignant doit simplement prendre une position différente, car la relation est différente. Nous devenons des facilitateurs, des guides et une part des ressources dont ont besoin nos apprenants. La relation change et l'échange de savoirs n'est plus à sens unique, d'ailleurs, n'avez vous jamais rien appris de vos apprenants/stagiaires/élèves ? 

 

Il s'agit donc de se remettre en question et de se former et apprendre tout au long de notre vie.

Écrire commentaire

Commentaires : 0